Le Kundalini Yoga

Mise en avant

Le Kundalini Yoga

Le kundalini yoga, tel qu’enseigné par Yogi Bhajan est un yoga dynamique, qui travaille sur le corps, la respiration et utilise les mantras (chants).

Il s’adresse à tout le monde, quels que soient l’âge, la condition physique, la souplesse. Chacun pratique avec le corps qui lui a été donné, en respectant ses propres limites.

Quelques bienfaits du kundalini yoga :

  • Surmonter le stress
  • Assouplir et renforcer les muscles
  • Apprendre à vous détendre
  • Améliorer votre respiration
  • Renforcer votre système nerveux
  • Stimuler la circulation
  • entrer en contact avec le spirituel qui est en nous

Les Kriyas

Un kriya est une série de postures qui s’enchaînent et se complètent pour créer un effet particulier.

Certains kriyas agissent globalement, d’autres sur un chakra en particulier, d’autres sur une fonction (l’élimination, le système nerveux, le système immunitaire …), pour lutter contre le stress, etc…

Les exercices et l’ordre dans lequel ils s’enchaînent ne doivent pas être modifiés.

 

Pranayama – la respiration

Le Kundalini yoga accorde une grande importance à la respiration. Chaque posture est accompagnée d’une respiration et le mouvement est, la plupart du temps, synchronisé avec la respiration. La respiration nous aide à tenir la posture jusqu’au bout, en améliore les effets et, pendant les temps de relaxation entre les exercices, nous permet de bien relâcher notre corps.

On utilise plusieurs sortes de respirations dont voici les principales :

  • La respiration longue et profonde : à maîtriser avant de pratiquer les autres. C’est une respiration par le nez. L’air inspiré remplit d’abord le ventre qui se gonfle, puis les poumons, jusqu’aux clavicules. A l’expiration on vide l’air en commençant par les clavicules, puis les poumons et enfin le ventre qui se creuse. L’inspiration et l’expiration vont s’allonger au fur et à mesure de la pratique.

 

  • La respiration puissante : sur le même principe que la respiration longue et profonde, cette respiration est plus rapide et accompagne les mouvements rapides. On inspire et on expire le maximum d’air dans un minimum de temps.

 

  • La respiration du feu : c’est une respiration superficielle par le nez. Le mouvement part du ventre. Sur l’expiration on rentre le nombril vers l’intérieur en creusant le ventre pour chasser l’air. Le mouvement contraire du ventre qui reprend sa place attire l’air automatiquement pour l’inspiration.

 

  • Les respirations alternées : on respire par une narine ou l’autre uniquement ou en alternance.